/page/2

03.2014_FESTIVAL TRAVERSE VIDEO

XPEDIT accueille au PUL :
Expositon photographique “Mémoires” de Liliplasticienne
Video “Imply Red” de Werther Germondari

Vernissage jeudi 20 Mars 18h00
55 rue Riquet 31000 Toulouse

02.2014_PECHAKUCHA NIGHT 05

au Lieu Commun

20 images X 20 secondes x 13 speakers


20.20.00 Douceoffensive
20.27.20 Terr’eau ciel
20.34.40 Normand Filion
20.42.00 Arno Tartary
20.49.20 Nikko k.k.o
20.56.40 Paul Pointud
21.04.00 Uttarayan

21.20.00 Valentine Boé
21.27.20 Coralie Gourguechon
21.34.40 Specimen1 
21.42.00 Yann Ott
21.49.20 Samuel Martin
21.56.40 Indélébile

02.2014_UN AUTRE REGARD V2

Mise en place de l’installation à la Médiathèque d’Albi (81) dans le cadre de la semaine du son.

Scénographie de l’œuvre sonore d’Arno Tartary pour Brigade A4

02.2014_AALT(R)A CONCERTS

XPEDIT + AALT(R)A

Soirée de 3 concerts :

Ananda Montange

Les Craves

Michael Jordan

12.2013_FAV 2014_La Grande-Motte (34)

Proposition non retenue

.

La Grande-Motte, créée de toute pièce par l’architecte Jean Balladur à partir de 1965, se caractérise par une grande homogénéité architecturale. Entre l’étang de l’or et la méditerranée, la ville s’organise en bandes successives.


Découvrir, redécouvrir cette ville serait alors de révéler les franchissements entre ces bandes : plage, balade piétonne, piste cyclable, quartiers d’habitations, avenues automobile, bande boisée, canal du Rhône à Sète… Souligner une limite, un seuil, un moment au-delà duquel se manifeste le simple phénomène de ressentir l’ordinaire. Ce que l’on voit chaque jour et qui revient chaque jour : le banal, le quotidien, l‘évident, le commun, l’ordinaire, « l’infra-ordinaire », le décor de fond, I‘habituel, l’oublié… Comment en rendre compte ? Comment l’interroger, le révéler aux yeux des grands montois autant qu’a ceux des vacanciers qui reviennent investir les plages chaque été ?


À l’image des Ready-Made, XPEDIT s’empare du bloc porte standard des immeubles d’habitations pour le repositionner hors de son contexte et de façon précise en des lieux où la Grande-Motte change de visages : de l’eau salée à l’eau douce, du bitume au sable, de la rue à la plage, de la ville vers l’horizon. Un élément domestique et symbolique, pour souligner les singularités de cette ville, dans une indifférence esthétique totale. Un élément à l’échelle de l’homme qui questionne la place de l’individu dans une cité conçue pour le tourisme dans un environnement totalement maitrisé. L’utilisation du bloc porte fait surgir l’intime, le privé, au coeur de l’espace public.


À l’approche de la porte close chacun se questionne sur ce qui l’attend derrière, moment d’introspection, l’attention se focalise sur l’objet, le paysage disparaît. La neutralité de l’élément marque le seuil, pose un voile blanc sur le regard. On pousse la porte, éblouissement, un paysage nouveau apparaît. Le franchissement se veut une expérience tant intellectuelle que physique et sensuelle dans son attachement et son plaisir aux sens. Une expérience partagée mais unique pour chacun. Une expérience banale qui devient révélation des sens.


Cette édition 2014 du Festival des Architectures Vives est l’opportunité pour XPEDIT de s’inscrire dans la lignée du projet de la Grande-Motte répondant à la démocratisation des vacances pour tous, en proposant une installation prospective à partager avec un large public. Avec le budget offert nous pourrons matérialiser une dizaine de seuil, créant ainsi un parcours, une déambulation dans la ville ou dans un lieu emblématique.

11.2013_PECHAKUCHA NIGHT 04

20 images X 20 secondes x 11 speakers

19:20:00 Eyes In Progress
19:27:20 Le Nouvel Atelier
19:34:40 Le Petit Cowboy
19:42:20 Gens
19:49:20 Artilect
19:56:40 Delect

20:31:20 Brigade A4
20:38:40 Etienne Establie
20:46:00 W2P Studio
20:53:20 Sébastien Taillefer
21:00:40 Tobegote

10.2013_UN AUTRE REGARD V1

Scénographie de l’œuvre sonore d’Arno Tartary pour Brigade A4

UN AUTRE REGARD propose d’initier des échanges entre des créatifs professionnels (plasticiens, musiciens, designers…) et des enfants en situation de handicap, via des expérimentations pratiques et une démarche créative.

Projet échelonné dans le temps (de 2013 à 2017) et dans l’espace (ateliers dans des centres médico-sociaux, expositions à Toulouse), il est initié et proposé par l’association Brigade A4.

C’est sous l’angle des 5 sens que nous avons décidé d’aborder les problématiques plastiques et artistiques au regard du handicap.
Si l’on mettait à l’épreuve notre palette sensorielle en expérimentant notre rapport aux sensations, la personne en situation de handicap pourrait bien se trouver en position de force car plus à l’écoute de son ressenti, de son appréhension du Sensible.

En 2013, c’est le sens auditif que nous avons voulu expérimenter en invitant Arno Tartary, plasticien sonore, a intervenir auprès de deux groupes d’enfants déficients visuels, âgés entre 10 et 17 ans, scolarisés au Centre médico-social Lestrade Cival de Ramonville Saint-Agne.

Au cours de l’année, ils ont investi la thématique du chemin, explorant le son et ses variations au moyen d’une série d’outils et d’instruments. Ensemble ils ont fabriqué des matières sonores, ensuite architecturées en composition.

Cette résidence a donné lieu à la création d’une œuvre collective essentiellement auditive et tactile, mise en espace par le collectif d’architectes XPEDIT, exposée aux Musicophages, 06 rue de la bourse à Toulouse, du 10 octobre au 09 novembre 2013.

09.2013_FOOD TRUCK

Mission conception identité visuelle et mobilier pour http://www.boucheb.fr/

06.2013_SPONTANEITES 02

Spontanéités est une soirée de propositions artistiques (ou pas) indépendante et conviviale.
Il s’agit, avec cette soirée, de mettre à disposition un espace et un temps aux personnes désirant montrer un projet, réaliser une idée, une envie, tenter quelque chose en présence d’un public et de manière directe.
Spontanéités souhaite être un lieu de cohabitation entre des formes courtes et variées. Elle est donc ouverte à des propositions de nature différente (danse, lecture, cuisine, architecture, dessin, court-métrage, etc.) et d’une durée maximum de 20 minutes.

04.2013_AALT(R)A M&M’S

XPEDIT + AALT(R)A

Soirée Music and Movies

Florent Paris + Courts Métrages

04.2013_Fabrique ta ville

Vitrine de la Librairie des enfants à Albi (81)

.

A l’occasion du salon du livre jeunesse sur le thème de la ville, Xpedit, a investie la vitrine de la librairie des enfants. Cette installation évolutive invite les albigeois à participer au « bazar urbain » en construisant sa propre maison et en la déposant dans la vitrine.

A l’image de la ville historique, cette accumulation de maisons de taille et couleurs différentes questionne la densité de la ville d’aujourd’hui. Une critique de l’étalement urbain ?

03.2013_Cartes d’Exploration Territoriales

XPEDIT + Sylvain Mille + Stéphane Jungers

Proposition non retenue

.

Le concept de cartes d’explorations territoriales, est applicable sur chacun des départements proposés. Chaque carte est autonome. Plusieurs cartes constituent une série, une collection, comme un ensemble de lignes de transports en communs dans une ville.

L’exploration se conçoit par la superposition de 3 éléments :

 

Une durée.

S’inscrire dans les journées du patrimoine implique une donnée temporelle fixe : la journée. Cet élément sera le point commun de chaque carte.

 

Un élément marquant du territoire.

Un territoire est caractérisé par des éléments physiques mais aussi fictifs et immatériels : une rivière, une ligne haute tension, un méridien… Ils deviennent support de parcours.

 

Un moyen de déplacement.

La perception d’un territoire est modifiée en fonction des différents moyens de déplacement. A pieds, à vélo, en bateau, en voiture, en train, en car…le choix sera fait pour que le parcours soit réalisé en une journée.

 

Ce cadre d’exploration permet de révéler les singularités qui constituent le territoire : un paysage, un bâtiment, un relief, une usine, une infrastructure, un ouvrage d’art… de l’ordinaire à l’extraordinaire.

Par cette approche, nous soutenons que l’architecture n’est pas qu’une succession de bâtiments remarquables, mais qu’elle se trouve partout, étant le fruit d’un rapport entre l’être humain et son espace de vie.

 

Ainsi chaque explorateur aura entre ses mains une carte de poche constituée d’une représentation sensible du territoire, de photos et de textes associés. Celle-ci l’accompagnera dans son voyage immobile ou dans l’exploration in-situ.

 

02.2013_Muret

Atelier de construction à l’école #02

.

« Un abri de voyage »
En collaboration avec l’enseignante nous avons
élaboré une intervention qui s’inscrit dans le
projet « voyage » de la classe. L’objectif était
de concevoir et de construire par groupe de
4 / 5 élèves un « abri de voyage » pouvant se
ranger dans une valise. Prétexte pour découvrir
le métier d’architecte et l’architecture, ce sujet
est avant tout l’occasion pour les élèves, les
architectes et l’enseignante, d’expérimenter un
processus collectif de création et de réalisation
d’un espace atypique.

« Penser, dessiner, construire »
Au cours de trois séances, d’une après midi
chacune, nous avons réalisé les différentes étapes
d’un projet de construction, depuis la définition
des besoins et des fonctions de l’abri jusqu’à sa
réalisation. Ponctué par des textes, des dessins et
des maquettes ces étapes ont permis aux élèves
d’explorer les différents outils d’un architecte.
Enfin nous avons construit ces abris, une manière
pour chacun de se confronter à la matière, aux
techniques d’assemblage et de construction, pour
donner une réalité à chaque projet.

03.2014_FESTIVAL TRAVERSE VIDEO

XPEDIT accueille au PUL :
Expositon photographique “Mémoires” de Liliplasticienne
Video “Imply Red” de Werther Germondari

Vernissage jeudi 20 Mars 18h00
55 rue Riquet 31000 Toulouse

02.2014_PECHAKUCHA NIGHT 05

au Lieu Commun

20 images X 20 secondes x 13 speakers


20.20.00 Douceoffensive
20.27.20 Terr’eau ciel
20.34.40 Normand Filion
20.42.00 Arno Tartary
20.49.20 Nikko k.k.o
20.56.40 Paul Pointud
21.04.00 Uttarayan

21.20.00 Valentine Boé
21.27.20 Coralie Gourguechon
21.34.40 Specimen1 
21.42.00 Yann Ott
21.49.20 Samuel Martin
21.56.40 Indélébile

02.2014_UN AUTRE REGARD V2

Mise en place de l’installation à la Médiathèque d’Albi (81) dans le cadre de la semaine du son.

Scénographie de l’œuvre sonore d’Arno Tartary pour Brigade A4

02.2014_AALT(R)A CONCERTS

XPEDIT + AALT(R)A

Soirée de 3 concerts :

Ananda Montange

Les Craves

Michael Jordan

12.2013_FAV 2014_La Grande-Motte (34)

Proposition non retenue

.

La Grande-Motte, créée de toute pièce par l’architecte Jean Balladur à partir de 1965, se caractérise par une grande homogénéité architecturale. Entre l’étang de l’or et la méditerranée, la ville s’organise en bandes successives.


Découvrir, redécouvrir cette ville serait alors de révéler les franchissements entre ces bandes : plage, balade piétonne, piste cyclable, quartiers d’habitations, avenues automobile, bande boisée, canal du Rhône à Sète… Souligner une limite, un seuil, un moment au-delà duquel se manifeste le simple phénomène de ressentir l’ordinaire. Ce que l’on voit chaque jour et qui revient chaque jour : le banal, le quotidien, l‘évident, le commun, l’ordinaire, « l’infra-ordinaire », le décor de fond, I‘habituel, l’oublié… Comment en rendre compte ? Comment l’interroger, le révéler aux yeux des grands montois autant qu’a ceux des vacanciers qui reviennent investir les plages chaque été ?


À l’image des Ready-Made, XPEDIT s’empare du bloc porte standard des immeubles d’habitations pour le repositionner hors de son contexte et de façon précise en des lieux où la Grande-Motte change de visages : de l’eau salée à l’eau douce, du bitume au sable, de la rue à la plage, de la ville vers l’horizon. Un élément domestique et symbolique, pour souligner les singularités de cette ville, dans une indifférence esthétique totale. Un élément à l’échelle de l’homme qui questionne la place de l’individu dans une cité conçue pour le tourisme dans un environnement totalement maitrisé. L’utilisation du bloc porte fait surgir l’intime, le privé, au coeur de l’espace public.


À l’approche de la porte close chacun se questionne sur ce qui l’attend derrière, moment d’introspection, l’attention se focalise sur l’objet, le paysage disparaît. La neutralité de l’élément marque le seuil, pose un voile blanc sur le regard. On pousse la porte, éblouissement, un paysage nouveau apparaît. Le franchissement se veut une expérience tant intellectuelle que physique et sensuelle dans son attachement et son plaisir aux sens. Une expérience partagée mais unique pour chacun. Une expérience banale qui devient révélation des sens.


Cette édition 2014 du Festival des Architectures Vives est l’opportunité pour XPEDIT de s’inscrire dans la lignée du projet de la Grande-Motte répondant à la démocratisation des vacances pour tous, en proposant une installation prospective à partager avec un large public. Avec le budget offert nous pourrons matérialiser une dizaine de seuil, créant ainsi un parcours, une déambulation dans la ville ou dans un lieu emblématique.

11.2013_PECHAKUCHA NIGHT 04

20 images X 20 secondes x 11 speakers

19:20:00 Eyes In Progress
19:27:20 Le Nouvel Atelier
19:34:40 Le Petit Cowboy
19:42:20 Gens
19:49:20 Artilect
19:56:40 Delect

20:31:20 Brigade A4
20:38:40 Etienne Establie
20:46:00 W2P Studio
20:53:20 Sébastien Taillefer
21:00:40 Tobegote

10.2013_UN AUTRE REGARD V1

Scénographie de l’œuvre sonore d’Arno Tartary pour Brigade A4

UN AUTRE REGARD propose d’initier des échanges entre des créatifs professionnels (plasticiens, musiciens, designers…) et des enfants en situation de handicap, via des expérimentations pratiques et une démarche créative.

Projet échelonné dans le temps (de 2013 à 2017) et dans l’espace (ateliers dans des centres médico-sociaux, expositions à Toulouse), il est initié et proposé par l’association Brigade A4.

C’est sous l’angle des 5 sens que nous avons décidé d’aborder les problématiques plastiques et artistiques au regard du handicap.
Si l’on mettait à l’épreuve notre palette sensorielle en expérimentant notre rapport aux sensations, la personne en situation de handicap pourrait bien se trouver en position de force car plus à l’écoute de son ressenti, de son appréhension du Sensible.

En 2013, c’est le sens auditif que nous avons voulu expérimenter en invitant Arno Tartary, plasticien sonore, a intervenir auprès de deux groupes d’enfants déficients visuels, âgés entre 10 et 17 ans, scolarisés au Centre médico-social Lestrade Cival de Ramonville Saint-Agne.

Au cours de l’année, ils ont investi la thématique du chemin, explorant le son et ses variations au moyen d’une série d’outils et d’instruments. Ensemble ils ont fabriqué des matières sonores, ensuite architecturées en composition.

Cette résidence a donné lieu à la création d’une œuvre collective essentiellement auditive et tactile, mise en espace par le collectif d’architectes XPEDIT, exposée aux Musicophages, 06 rue de la bourse à Toulouse, du 10 octobre au 09 novembre 2013.

09.2013_FOOD TRUCK

Mission conception identité visuelle et mobilier pour http://www.boucheb.fr/

06.2013_SPONTANEITES 02

Spontanéités est une soirée de propositions artistiques (ou pas) indépendante et conviviale.
Il s’agit, avec cette soirée, de mettre à disposition un espace et un temps aux personnes désirant montrer un projet, réaliser une idée, une envie, tenter quelque chose en présence d’un public et de manière directe.
Spontanéités souhaite être un lieu de cohabitation entre des formes courtes et variées. Elle est donc ouverte à des propositions de nature différente (danse, lecture, cuisine, architecture, dessin, court-métrage, etc.) et d’une durée maximum de 20 minutes.

04.2013_AALT(R)A M&M’S

XPEDIT + AALT(R)A

Soirée Music and Movies

Florent Paris + Courts Métrages

04.2013_Fabrique ta ville

Vitrine de la Librairie des enfants à Albi (81)

.

A l’occasion du salon du livre jeunesse sur le thème de la ville, Xpedit, a investie la vitrine de la librairie des enfants. Cette installation évolutive invite les albigeois à participer au « bazar urbain » en construisant sa propre maison et en la déposant dans la vitrine.

A l’image de la ville historique, cette accumulation de maisons de taille et couleurs différentes questionne la densité de la ville d’aujourd’hui. Une critique de l’étalement urbain ?

03.2013_Cartes d’Exploration Territoriales

XPEDIT + Sylvain Mille + Stéphane Jungers

Proposition non retenue

.

Le concept de cartes d’explorations territoriales, est applicable sur chacun des départements proposés. Chaque carte est autonome. Plusieurs cartes constituent une série, une collection, comme un ensemble de lignes de transports en communs dans une ville.

L’exploration se conçoit par la superposition de 3 éléments :

 

Une durée.

S’inscrire dans les journées du patrimoine implique une donnée temporelle fixe : la journée. Cet élément sera le point commun de chaque carte.

 

Un élément marquant du territoire.

Un territoire est caractérisé par des éléments physiques mais aussi fictifs et immatériels : une rivière, une ligne haute tension, un méridien… Ils deviennent support de parcours.

 

Un moyen de déplacement.

La perception d’un territoire est modifiée en fonction des différents moyens de déplacement. A pieds, à vélo, en bateau, en voiture, en train, en car…le choix sera fait pour que le parcours soit réalisé en une journée.

 

Ce cadre d’exploration permet de révéler les singularités qui constituent le territoire : un paysage, un bâtiment, un relief, une usine, une infrastructure, un ouvrage d’art… de l’ordinaire à l’extraordinaire.

Par cette approche, nous soutenons que l’architecture n’est pas qu’une succession de bâtiments remarquables, mais qu’elle se trouve partout, étant le fruit d’un rapport entre l’être humain et son espace de vie.

 

Ainsi chaque explorateur aura entre ses mains une carte de poche constituée d’une représentation sensible du territoire, de photos et de textes associés. Celle-ci l’accompagnera dans son voyage immobile ou dans l’exploration in-situ.

 

02.2013_Muret

Atelier de construction à l’école #02

.

« Un abri de voyage »
En collaboration avec l’enseignante nous avons
élaboré une intervention qui s’inscrit dans le
projet « voyage » de la classe. L’objectif était
de concevoir et de construire par groupe de
4 / 5 élèves un « abri de voyage » pouvant se
ranger dans une valise. Prétexte pour découvrir
le métier d’architecte et l’architecture, ce sujet
est avant tout l’occasion pour les élèves, les
architectes et l’enseignante, d’expérimenter un
processus collectif de création et de réalisation
d’un espace atypique.

« Penser, dessiner, construire »
Au cours de trois séances, d’une après midi
chacune, nous avons réalisé les différentes étapes
d’un projet de construction, depuis la définition
des besoins et des fonctions de l’abri jusqu’à sa
réalisation. Ponctué par des textes, des dessins et
des maquettes ces étapes ont permis aux élèves
d’explorer les différents outils d’un architecte.
Enfin nous avons construit ces abris, une manière
pour chacun de se confronter à la matière, aux
techniques d’assemblage et de construction, pour
donner une réalité à chaque projet.

À propos:

Laboratoire d’expérimentations et de diffusion, XPEDIT réunit six architectes aux parcours complémentaires (graphisme, scénographie, urbanisme, pédagogie, architecture, diffusion).

Camille Artur (1986), diplomé de l’ENSAB Rennes & BTS design d’espace
Matthieu Coustalat (1986), diplomé de l’ENSA Toulouse
Laurent Didier (1984), diplomé de l’ENSA Toulouse
Clémence Durupt (1986), diplomée de l’ENSA Toulouse
Mathieu Le Ny (1983), diplomé de l’ENSA Toulouse
Joséphine Picard (1988), diplomée de l’ENSA Toulouse

Acteur toulousain depuis 2011, XPEDIT a entamé une démarche allant au-delà du cadre conventionnel de l’architecture. Questionnant et explorant la société à travers différents domaines, XPEDIT revendique des actions simples et radicales au profit d’une plus grande liberté d’usages. Chaque proposition se construit à partir de contextes, de constats, d’analyses, de réflexions, d’idées, d’échanges, produit ses propres règles de conception, ses propres outils de pensées et de fabrication.


Depuis 2012, XPEDIT s’est doté d’un nouvel outil, le PUL, en centre-ville de Toulouse. A la fois atelier de coworking et lieu de diffusion, le thème central est l’espace. S’y croisent créateurs d’espaces, analystes d’espaces, pratiquants d’espaces.